L'AUVERGNE

En bal folk, on aborde toutes les régions, toutes les époques, tous les styles
Les danseurs qui ont appris en faisant des stages, savent généralement à quelle région, quel style, se rattache chaque danse.
Cependant, de plus en plus, d'autres viennent en bal apprendre à danser, en imitant "ceux qui savent".
Pour ceux là, et pour les débutants, je vais tracer un panorama des types de danses et des régions de France, en insistant sur le style propre à chacune.

Le chant traditionnel
La Bretagne - Le Berry 
Les contredanses - Le Poitou - Gascogne-Béarn

Retour

 

Ce qui est le plus dansé de cette région, est, bien entendu, la bourrée :
La bourrée à deux, ou bourrée simple, est à l'origine de toutes les autres bourrées qui lui empruntent toujours une, ou même les deux figures.
 

Les avant- bras des danseurs (et des danseuses) légèrement élevés décrivent un ovale de haut en bas, et de bas en haut vers l'avant, commençant par l'extérieur ,en descendant puis remontant par devant le corps, ils  accompagnent ainsi chaque pas de bourrée Parfois, les danseuses enroulent les bras devant elles, comme pour dévider un écheveau de laine. 
Le pas de bourrée est très horizontal, pas du tout en hauteur, le buste est très droit. 
Les frappés étaient à l'origine exécutés uniquement par les garçons, mais en bal, il arrive fréquemment que les filles qui savent frapper le fassent....émancipation !
Les frappés interviennent pour marquer un changement de figure, ou pour relancer , avec un cri, une danse un peu longue ;
Les figures sont très définies, souvent en quadrettes (deux couples face à face)

Une bourrée d'Auvergne commence la plupart du temps par un pas latéral, ce qui donne des effets de va et vient en "tiroirs", quand on l'exécute à deux couples.
parmi les autres figures citons:
Les croisés en diagonale
Les moulins, qui se font avec beaucoup d'énergie dans les bras, et de rapidité ;
Les tours valsés, (sur soi-même) en tournant sur la quadrette ;
Les chaînes, qui commencent en donnant la main droite au partenaire ;
L'encerclement, où le cavalier encercle sa fille avec ses bras, tandis qu'elle tourne sur elle-même.

La crouzade                                              et la montagnarde                            sont très souvent dansées 
.
 
LA MONTAGNARDE (Auvergne)
 
 
 

 
C'est une promenée(cortège); la fille est à gauche du cavalier. les couples avancent en pas de bourrée, ils se tiennent les mains croisées derrière le dos. Le premier couple, en tête du cortège, tourne sur lui même en 6 pas de bourrée,
 puis les danseurs se séparent et partent chacun de leur coté. trajet fait par le premier couple::

pendant ce temps, les autres couples arrivent au bout chacun leur tour et font le même trajet que le couple 1
il faut au moins 8 couples pour exécuter cette promenée
 
LA CROUSADE(Auvergne)

 

LA CROUSADE (Auvergne)

FIGURE 1

Les couples se placent sur une même ligne latérale, le couple A regardant A, le couple B regardant B.

Les deux danseurs, le poing sur la hanche se touchent le coude.

Les couples se tiennent par la main élevée. Ils dansent avec des pas de bourrée en pivotant autour de l'axe formé par les deux coudes des cavaliers.

 

A la reprise ils reviennent à leur place, mais les danseuses passent par l'extérieur.

2e FIGURE

Les couples se font face et par un pas de bourrée latéral se changent, les cavalières passant

l'intérieur:

 

3e FIGURE

Chaque danseur prend la main droite de sa cavalière, il la fait tourner et tend la main gauche à 'l'autre danseuse pour la faire tourner à son tour, puis il reprend la main droite de sa cavalière et ainsi de suite. Ils exécutent donc en se croisant un 8.

 

 
 

Ceci nous permet de faire une transition avec les danses les plus récentes, ce sont des danses de couples, apparues avec les instruments les plus récents du folklore, et notamment l'accordéon diatonique :
LA POLKA, apparue à Vienne, puis lancée à Paris vers 1860 par Cellarius, professeur de danse, elle fit fureur dans toute l'Europe 
          
 LA VALSE ;

                                

en bal folk, la valse tourne beaucoup,par petits cercles concentriques qui progressent très régulièrement en SIAM, sens inverse des aiguilles d'une montre, sur le parquet.

 les couples les plus rapides progressent sur l'extérieur du cercle, alors qu'il est conseillé aux   couples qui tournent moins de rester vers le centre du cercle, ainsi chacun tourne à son rythme sans se gêner dans la progression.

LA SCOTTISH 
l'eau de roche est une scottish d'auvergne qui se danse à deux couples
L'eau de roche : scottish d'Auvergne
Deux couples en position de danse moderne se font face
Phrase A :
Avance recule des deux couples, en pas de scottish simples
Ce qui donne : un pas de scottish en avançant, un pas en reculant, 4 fois
Phrase B :
Traversées latérales
Les couples se croisent, en deux pas de scottish pour aller, les filles passent à l'intérieur
Deux pas de scottish pour revenir , les filles passent à l'extérieur : le tout deux fois
Phrase A' : comme A
Phrase B' :
Les couples évoluent l'un par rapport à l'autre, sur un petit cercle, en pas de scottish simples, en tournant ;
A la fin de B', on reprend sa position initiale, des deux couples face à face

 


LA MAZURKA.

Le titre de ces danses ne vient pas forcément de pays étrangers, mais simplement parce qu'à cette époque, il y avait un grand engouement pour les noms à consonance étrangère.
la mazurka se danse sur un rythme à trois temps, elle est belle quand elle est jouée lentement, permettant aux danseurs de faire autant de variantes que possible sur ce rythme . Le pas de base peut se dire "tombe, pose, lève", mais bien vite, on glisse sur le parquet sans trop marquer ce pas, tout est dans la façon dont on va suivre le phrasé de la musique.
Ces danses sont apparues d'abord en  île de France, mais très vite, chaque région les a adoptées et a crée sa propre chorégraphie de scottish, polka, mazurka.